Aménagement Paysager
Bandeau Horticulture Terrassement

Comment avoir un aménagement paysager à faible entretien

Un terrain bien aménagé est essentiel pour profiter au maximum de votre propriété, mais pour plusieurs, l’entretien d’un terrain devient rapidement une corvée. Rares sont ceux qui aiment passer la fin de semaine à tondre la pelouse, à arroser les arbustes et à désherber les plates-bandes. Pourtant, il existe des solutions simples et efficaces pour réduire le temps consacré aux tâches d’entretien.

Pourquoi choisir un aménagement paysager à faible entretien?

Lorsqu’on parle de faible entretien, on pense aussitôt à une économie de temps, mais on oublie souvent les autres avantages de ce type d’aménagement. La plupart du temps, un terrain facile d’entretien demandera moins d’arrosage, moins d’énergie et moins de pesticides. En faisant des choix adaptés au climat et au type de terrain, il est possible de faire des économies considérables autant en termes d’argent qu’en termes de temps, tout en limitant l’impact sur l’environnement.

Choix des espèces

Pour minimiser l’entretien qu’exigera votre aménagement paysager, le facteur le plus important à considérer est le choix des espèces végétales. Pour prendre les bonnes décisions, il est important de tenir compte des caractéristiques de votre site d’aménagement (température, ensoleillement, quantité de précipitations, PH du sol, etc.).

Les plantes indigènes sont généralement préférables : puisqu’elles sont déjà adaptées à l’environnement, elles auront besoin de moins de soins pour s’épanouir. Ces espèces demandent généralement moins d’arrosage, moins d’engrais et moins de pesticides que les autres, car leur environnement naturel leur convient déjà.

De plus, si vous optez pour des espèces vivaces, vous n’aurez pas à refaire l’ensemencement annuel, car les plantes choisies repousseront d’elles-mêmes pendant plusieurs années.

La pelouse

Les pelouses à faible entretien sont aussi un choix intéressant. Composées de mélanges de graminées (généralement d’herbes à gazon et de fétuques), ces types de pelouses requièrent moins d’eau, résistent mieux au piétinement et ont une vitesse de croissance plus lente que les pelouses traditionnelles. Elles n’ont donc pas besoin d’être tondues aussi souvent.

Pour éviter les corvées de désherbage, il est aussi recommandé de marquer les bordures de vos plates-bandes en posant un rebord (bois, brique, vinyle, etc.) sur leur périmètre. Bien qu’elles prennent un certain temps à installer, ces bordures permettent de définir la limite entre la pelouse et la plate-bande, de minimiser le transfert des herbes, et de donner un aspect plus soigné à votre aménagement.

Réussir un aménagement durable

Bref, pour limiter les efforts d’entretien, prenez le temps de faire une planification complète et à long terme de votre aménagement paysager. Il est important de connaître les caractéristiques des espèces végétales que vous choisissez et de les planter au bon endroit, selon leurs besoins respectifs.

Par exemple, privilégiez les plantes couvre-sol plutôt que la pelouse dans les zones ombragées de votre terrain, optez pour un type de pelouse à faible entretien pour réduire l’arrosage, et tenez compte des dimensions que vos arbustes atteindront à maturité.

N’hésitez pas à faire appel à un professionnel pour vous conseiller, car une bonne planification permet de gagner du temps, de prévenir les problèmes et de rendre l’entretien de votre terrain beaucoup plus simple et agréable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *