portail
Information diverse

Installer facilement votre automatisme de portail

Si on envisage de faciliter sa vie, il est pertinent de mettre en place l’automatisme dans les divers équipements, qu’on souhaite. Entre autres, l’ouverture et la fermeture son portail. Si on envisage d’installer une motorisation de portail, quelques détails sont à prendre en compte.

Les avantages de la motorisation de portail

Pour bénéficier d’une meilleure protection de domicile, la motorisation de portail fait partie des solutions idéales. Non seulement, ce système apportera un certain confort, lors de la saison de pluie, par exemple, mais il servira également de gage de sécurité supplémentaire pour son habitation. Avec l’aide d’un opérateur électromécanique, on peut facilement superviser et commander l’ouverture et la fermeture dudit portail. Dans la pratique, l’utilisateur sera le seul à pouvoir ouvrir le portail parce qu’il est le seul à détenir la télécommande et à savoir le code d’ouverture. Ce système saura dissuader les éventuels voleurs et permet d’éviter tous actes de vandalismes de son habitation. En optant pour un portail électrique plutôt qu’un portail manuel, on n’aura pas à sortir de sa voiture pour ouvrir ou fermer son portail. On bénéficiera donc d’un gain de temps considérable puisqu’il n’est pas nécessaire de se stationner devant le portail.

Les détails à prendre en compte lors de l’installation

Il faut savoir qu’il existe plusieurs types de systèmes de motorisation de portail. Les plus populaires sont les systèmes pour portail battant et les systèmes pour portail coulissant. Quand on doit choisir le système d’automatisation de son portail, on doit réellement prendre en compte du type d’ouverture dont on possède. En général, le système choisi se repose sur les dimensions et le poids du portail. Une fois les bonnes mesures prises, il est temps de se lancer. On devra alors avoir recours à quelques outils essentiels : une perceuse, des clés, des mèches de 5 et 10mm, un mètre à ruban, un marteau, une scie à métaux, un niveau, des tournevis, une pince et une cartouche de silicone. On doit également prévoir le câblage électrique et le gainage entre piliers, pour la motorisation et les cellules de sécurité. Durant les travaux, on doit s’assurer de couper l’alimentation électrique qui mène à l’automatisme pour éviter les dangers. Si on pense ne pas être à la hauteur de la tâche, mieux vaut faire appel à un professionnel, tant pour la solution d’automatisme appropriée que pour la mise en place.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *