chalet
Conseils et astuces

Comment fermer son chalet pendant l’hiver ?

Que ce soit une résidence secondaire ou tout simplement une propriété où l’on aime passer ses vacances, les chalets sont très appréciés chez les Québécois. Toutefois, à l’approche de l’hiver, il faut penser à bien fermer son chalet pour éviter les mauvaises surprises au retour de la belle saison. En effet, au-delà des aspects techniques de la fermeture, il est important de limiter voire éliminer les éléments pouvant attirer les rodeurs (alcool, objets de valeur, nourriture, etc.). N’hésitez pas à demander à votre voisin, si vous en avez, d’effectuer une visite occasionnelle.

Prendre en compte les gouttières

Avant de fermer votre chalet pour l’hiver, pensez à nettoyer vos gouttières. Pour les bardeaux d’asphalte abimés, il faudra penser à les remplacer avec des visses tire-fond, avec des couronnes en caoutchouc. Sauf lorsque votre chalet repose sur un pilotis en bon état, il est préférable de revoir les fondations. Faites aussi réparer les fissures qui paraissent compromettantes. Ce qui va vous permettre de vous assurer que les ouvertures soupiraux ne laisseront pas passer l’eau. Aussi, pensez à colmater les trous au niveau du bâtiment ou des fondations afin d’éviter l’invasion de petits rongeurs.  Le mieux serait d’ailleurs de disséminer de la boule à mites dans la partie habitacle.

Sécurisez votre chalet

Pour préparer sa fermeture en hiver, pensez à sécuriser votre chalet en débranchant tous les appareils électriques. Si vous y avez des objets de valeur, pensez à les rapporter chez vous. De plus, ne laissez ni alcool ni armes sur place encore moins d’objets ayant tendance à attirer les malfaiteurs.

Si possible, il est préférable d’installer à l’entrée du chalet une ampoule détectrice de mouvements. Par ailleurs, si votre système de chauffage et vos appareils électriques fonctionnent au gaz, pensez à couper l’alimentation puis débrancher le conduit. Enfin, si votre pompe à eau se trouve à l’extérieur du chalet, il faudra penser à la couvrir avec une boite bien isolée.

Pensez à votre assurance

Lorsque vous assurez votre chalet en tant que résidence « saisonnière », vous n’avez pas vraiment de précautions à prendre au niveau de votre assureur. En effet, celui-ci estime que vous n’y passez pas l’hiver, surtout lorsqu’il s’agit d’un chalet de moins de 80.000 dollars. Par contre, si vous considérez votre chalet comme une résidence secondaire, cela veut dire que vous vous y rendez au moins 1 à 2 fois par mois. Dès lors, la couverture de votre assurance est beaucoup plus large et prend en compte la protection contre le vol. Le mieux serait alors d’informer votre assureur de votre volonté de fermer votre chalet pendant l’hiver. En cas de sinistre et que l’assureur se rend compte que vous ne vous y rendiez pas pendant l’hiver dans le déclarer, des pénalités pourraient s’appliquer.

 

0saves
If you enjoyed this post, please consider leaving a comment or subscribing to the RSS feed to have future articles delivered to your feed reader.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *