compost
Information diverse

Faire du compost, il faut s’y mettre

Du jardinage de temps en temps est un passe-temps passionnant. Mais encore faut-il avoir la bonne substance pour voir fleurir à souhait vos belles roses. Le compost est la substance qu’il vous faut pour que vos plantes et fleurs grandissent normalement.

Les erreurs à éviter pour avoir un bon produit

Si les déchets provenant de la cuisine peuvent être conservés pour une future transformation en compost, il faut cependant se débarrasser de certains, car pouvant apporter nuisance à votre compost. Ces derniers sont des matériaux qui ne se dégradent pas, altérant ainsi la qualité de votre sol.

Le plastique, les tissus synthétiques, les métaux et verres ne doivent pas être utilisés pour la composition. Il est également déconseillé d’utiliser du bois de menuiserie, car pouvant être enduit de vernis. Ce qui peut causer dommage aux plantes ou fleurs.

Vos alliés pour une efficacité accrue du compost : les vers de terre

Le lombricompostage ou vermicompost peut paraître dégoutant, mais les vers de terre jouent un rôle important dans l’efficacité du compost. Comme ils adorent la cellulose trouvée dans le carton des dévidoirs de papier toilette, ils vont engloutir les déchets. Ensuite, ils laisseront des excréments qui vont se rependre et participer à une plus grande fermentation du compost. Non seulement le compost devient plus efficace, mais les plantes ne s’en porteront que mieux.

Comment fabriquer un lombricompost ?

Pour vous procurer ces vers et participer au recyclage de vos déchets organiques qui accroîtront l’efficacité de votre compost, vous devez user d’un lombricompost. Il vous faut un trépied sur lequel sous superposerez 4 bacs. Les trois bacs du dessus doivent être percés à la base, et le dernier doit être équipé d’un robinet. C’est à l’aide de ce robinet que pourra être recueilli le lombrithé.

Le bac numéro deux doit comprendre du terreau de qualité, du papier de journal et du carton déchiquetés. Après l’ajout de coquilles d’œufs broyées, il faut humidifier le mélange. Enfouissez les vers dans le mélange et ajoutez un peu de déchets organiques. Après deux semaines, ajoutez des déchets compostables en augmentant progressivement la dose.

Ajoutez par la suite le troisième plateau et procéder de la même manière, au bout de quinze jours faire la même opération pour le quatrième plateau. Les vers vont se développer et migrer vers les bacs du dessus. Le robinet doit servir à contrôler l’humidité des bacs, il est alors conseillé de l’ouvrir pour récolter le lombrithé qui, dilué pourra servir d’engrais liquide pour les plantes.

Au bout de trois mois, le contenu du bac du deuxième étage pourra être utilisé comme compost. Il faut alors placer le bac vide au-dessus des autres bacs, sans couvercle pour que les vers se déplacent à nouveau vers le bac inférieur. Après deux semaines, faire la même chose pour les autres bacs.

 

0saves
If you enjoyed this post, please consider leaving a comment or subscribing to the RSS feed to have future articles delivered to your feed reader.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *