permis de construire
Information diverse

Le prix d’un permis de construire, ce qu’il faut savoir

Vous avez un projet d’aménagement, de construction ou d’agrandissement ? Vous devez alors vous renseigner sur les formalités administratives qui régissent le genre de travaux que vous souhaitez effectuer.

Pour la création d’une surface habitable de plus de 40 m², le permis de construire est obligatoire. Si la surface habitable que vous gagnez n’atteint pas 40 m², une déclaration de travaux suffira. Le permis de construire pour surélévation par exemple est destiné pour les travaux d’aménagement des combles perdus.

Dès que le projet touche la modification de la façade de votre habitation, le document administratif est nécessaire. Pour obtenir un permis de construire, vous devez déposer une demande à la mairie et constituer un dossier. Mais l’obtention du document génère des frais administratifs et quelques dépenses en plus. Les taxes sont les principaux éléments financiers du cout du permis de construire. Mais les honoraires de l’architecte doivent également être tenus en compte. Faire appel à un architecte est obligatoire pour la création d’une surface habitable de plus de 150 m². Découvrez sans plus attendre les enjeux financiers pour l’obtention d’un permis de construire, dont la taxe d’aménagement, la taxe foncière et la taxe d’habitation.

La taxe d’aménagement, obligatoire dans l’obtention d’un permis de construire

Lorsque vous sollicitez un permis de construire auprès de la mairie, celle-ci va vérifier si vous avez payé toutes les taxes afférant à la construction. Il y a trois taxes que vous devez vous acquitter : la taxe d’aménagement, la taxe foncière sur les propriétés bâties et la taxe d’habitation. La taxe d’aménagement s’applique aux projets d’agrandissement des maisons, à la construction et l’aménagement. Cette taxe sera calculée à partir de la date de délivrance du permis de construire. Elle est comptée à partir : du taux du secteur X la valeur du terrain e m² X la surface de construction.

La taxe foncière, obligatoire dans l’obtention d’un permis de construire

La taxe foncière est applicable sur les constructions déjà existantes. Pour les nouvelles constructions, elles sont soumises à la déclaration auprès du centre d’impôt 3 mois avant la date d’achèvement des travaux. La taxe foncière est calculée à partir du taux d’imposition fixé par les collectivités locales, valeur locative cadastrale et le coefficient de revalorisation annuelle. Pour plus d’informations, vous pouvez demander directement au centre d’imposition pour la valeur exacte de la taxe foncière.

La taxe d’habitation, obligatoire dans l’obtention d’un permis de construire

La taxe d’habitation est redevable sur les maisons et les appartements. La taxe est également applicables pour les dépendances de la maison, c’est-à-dire, les annexes situées à 1 km du logement (remises, ateliers ou garages). Plus la maison est confortable, plus ces taxes vont être élevées. En effet, elle va augmenter en fonction des éléments de confort de votre propriété comme : le nombre de salles de bain, le nombre de balcons, le nombre de terrasses, le nombre de portes, le nombre de fenêtres, le nombre de pièces, le nombre de jardins, la superficie, le nombre d’étages, etc.

 

 

 

 

0saves
If you enjoyed this post, please consider leaving a comment or subscribing to the RSS feed to have future articles delivered to your feed reader.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *