compensation
Information diverse

Votre maison manque-t-elle d’air de compensation ?

Avec ses fenêtres et ses portes performantes, ses coupe-vapeur ainsi que ses jonctions bien scellées, la maison étanche peut manquer d’air de compensation ! En effet, cette qualité étrange est devenue une carence dans certaines situations : si, par exemple, elle facilite la pression négative.

Qu’est-ce que le manque d’air de compensation?

Lorsque les ventilateurs mécaniques de chez vous fonctionnent, ils absorbent de l’air de manière incontournable et le vident à l’extérieur. Ces ventilateurs mécaniques renvoient à la sécheuse, à la hotte de cuisinière, au ventilateur de la salle de bain, etc. En principe, ces appareils créent un vide qui est instantanément comblé par une pénétration naturelle d’air via les brisures du bâtiment. Cet air est appelé l’air de compensation. Par contre, ce rééquilibrage ne va pas réaliser par lui-même dans les habitations trop étanches. Alors, il va se passer une pression mauvaise à l’intérieur. C’est ainsi qu’on parle d’effet de succion ou de dépressurisation.

Les exigences en construction

Aujourd’hui, la réglementation québécoise exige la mise en place d’un dispositif d’air de compensation lorsqu’il y a une machine de combustion non scellée dans la maison. Cela doit pouvoir donner de l’air chauffé et une quantité d’air égal à celui évacué. Enfin, il peut permettre un bon fonctionnement des machines et ainsi éviter le renvoi des gaz de combustion à l’intérieur de la maison.

Des solutions

Pour une maison étanche, il faut éviter d’y installer des ventilateurs ou hottes de cuisinière. En effet, une hotte très puissante peut vous pousser à entrouvrir une autre fenêtre pour une bonne aspiration de l’appareil. En plus, il faut éviter que trop de ventilateurs fonctionnent en même temps. Et, vous devez rester attentif à la nature de l’air ambiant, mais aussi  régler la situation sans attendre. Une détérioration de la qualité de cet air représente un danger pour la santé des habitants, mais aussi pour l’état de la maison.

Essentiel à savoir

Il ne faut pas compter sur l’échangeur d’air pour solutionner l’air dégagé par les autres ventilateurs. En fait, son rôle n’entre pas dans ce cadre. Son rôle ne se limite qu’à évacuer une quantité d’air pollué et à le substituer par une quantité identique d’air neuf.

L’importance du compensateur d’air

Dans plusieurs cas, mettre un terme à la pression négative demande un équipement bien adapté et capable de compenser la quantité d’air dégagé de l’habitation. Au Québec, certains fabricants de matériels de chauffage se sont intéressés sur le fléau et proposent maintenant des solutions, par exemple les ventilateurs compensateurs d’air équipés d’éléments chauffants. Ces compensateurs vont aspirer l’air qui vient de l’extérieur pour le préchauffer. On les appelle des « unités d’apport d’air frais » ou des« chaufferettes d’air frais ». Ils distribuent alors l’air préchauffé spontanément à l’intérieur ou encore via un système de tuyaux de chauffage centralisé.

 

 

 

 

0saves
If you enjoyed this post, please consider leaving a comment or subscribing to the RSS feed to have future articles delivered to your feed reader.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *